Website archived May 2014

Issue 4, April 2011

Magazine ECVET, numéro du 4 avril 2011

En introduction au quatrième numéro du magazine ECVET, un éditorial de Christian Lettmayr, directeur adjoint du CEDEFOP, Centre européen pour le développement de la formation professionnelle. Le rôle important que le CEDEFOP joue auprès d'ECVET depuis de nombreuses années a permis de l'accompagner lors de sa naissance puis de son développement : hormis sa participation aux groupes de gestion et d'utilisateurs d'ECVET, le CEDEFOP a aussi repris des missions de suivi d’avancement dans le cadre du communiqué de Bruges et c'est en 2010 qu'a été publiée la première édition du rapport annuel de suivi d’avancement d'ECVET.

L’éditorial de ce numéro du magazine ECVET est consacré à la conférence de clôture du projet OPIR. Pendant ces deux dernières années, OPIR a testé sur le terrain les concepts et la mobilité ECVET et développé un cadre structuré pour sa mise en œuvre. Parallèlement les concepts d'OPIR mettent en évidence les opportunités réelles de créer des réseaux internationaux.  

Le magazine propose par ailleurs trois articles qui illustrent les avancées et le bilan du travail effectué dans le cadre des projets pilotes ECVET. Le projet AEROVET a développé et testé des unités de mobilité concernant la maintenance aéronautique dans quatre pays différents (Allemagne, France, Espagne, Royaume Uni). Bien que d'un pays à l'autre, il existe des différences majeures dans les profils professionnels existants du secteur de la maintenance aéronautique, il a été possible de mettre en évidence des tâches professionnelles typiques semblables dans tous les pays. C'est sur la base de ces tâches professionnelles typiques qu'ont été définis les unités et les acquis de l'apprentissage à atteindre lors de cette période de mobilité. Ces unités sont aussi appelées « unités de mobilité ».

De telles unités de mobilité ont également été développées dans le cadre du projet CREDCHEM implanté dans le secteur de l'industrie chimique ; y collaborent des partenaires originaires de Bulgarie, d'Allemagne, d'Italie, de République tchèque et de Slovaquie. CREDCHEM s'efforce de mettre en place un système de crédit qui favorise la mobilité dans le secteur de la chimie. Les unités de mobilité seront testées durant l'été 2011 lors de phases de mobilité. Les partenaires de ce projet collaborent aussi actuellement à un système commun d'évaluation et de validation des acquis de l'apprentissage dans les divers pays.

Le projet M.O.T.O. aussi teste ECVET dans le secteur du tourisme. Après plus d'un an de préparation, les partenaires du projet M.O.T.O. ont expérimenté les concepts et les outils méthodologiques développés lors d'une phase de mobilité s'étendant de l'été à l'automne 2010. Dix-sept apprenants originaires d'Autriche, de Finlande, d'Islande et d'Italie ont effectué un stage à l'étranger au sein d'une entreprise d'un pays partenaire. L'organisation de ces stages s'appuyait sur les acquis de l'apprentissage identifiés en amont. Une approche intéressante de l'évaluation et de la validation des acquis qui prend en compte et intègre l'autoévaluation des apprenants a par ailleurs été développée.   

Un article d'Isabelle Le Mouilloir du CEDEFOP résume ainsi l'impact de ces toutes nouvelles évolutions concernant ECVET. Elle y montre par exemple que le processus d'implémentation d'ECVET est entré dans sa nouvelle phase après la publication de la recommandation européenne en juillet 2009, phase qui durera vraisemblablement jusqu'en 2014. Une évaluation des progrès effectués, avec remise de rapport auprès du Parlement européen et du Conseil de l'Europe, a été programmée. Plusieurs stratégies, aujourd'hui suivies par les États membres de l'UE ainsi que les États tiers associés, sont présentées tout au long de cet article.

Un dernier bref article résume enfin ce que l'on peut retenir du septième séminaire commun organisé à Vienne en février 2011 autour des projets pilotes ECVET. Les projets actuels traitant de ce sujet étant relativement nombreux, les méthodes d'évaluation et de validation étaient placées au cœur des discussions. Il s'est avéré à cette occasion que la diversité des systèmes d'apprentissage en Europe ne favorise pas ce volet de la mobilité ECVET. Toutefois, lors de ces rencontres, tous les projets sont parvenus à développer des approches dignes d'intérêt.

Trois brèves pour compléter ce numéro du magazine ECVET, avec pour objet les annonces suivantes :

  • le forum annuel ECVET qui aura lieu les 9 et 10 juin prochains à Madrid ;
  • l’atelier CEDEFOP les 30 et 31 mai. Il s'adresse aux utilisateurs et présente des approches et des concepts nouveaux et pratiques ; et
  • une publication de la Commission Européenne qui explique les relations entre ECVET et le programme de qualification européen.